La méthode Wim Hof c’est quoi?

Wim Hof est détenteur de 20 records du monde Guiness pour sa résistance à des températures extrêmes. Il a fait l’ascension de l’Everest et du Kilimandjaro avec juste un short et des chaussures, est resté sans problème dans un bain glacé pendant des heures et a couru un marathon dans le désert sans boire.
Wim a créé la « méthode Wim Hof » – une technique de respiration qui permet de contrôler les systèmes autonomes du corps. L’effet le plus stupéfiant de sa méthode est sans conteste la capacité à contrôler consciemment son système immunitaire pour résister à toutes les maladies.

Wim a prit 12 participants qui n’avait aucun entraînement préalable et les instruit en l’espace d’une semaine. À la fin de la semaine, chaque participant s’est fait injecter une bactérie qui entraîne normalement pendant plusieurs jours de violentes nausées, des vomissements et de la fièvre. Grâce à la méthode Wim Hof, les participants n’ont rien ressentis.

http://1.bp.blogspot.com/-Fr_bGsXcWIA/UwtxQwnw_pI/AAAAAAAAV1k/1Q4KLxvSPwc/s640/wim-hof-method-iceman1.jpg

Voici donc les principes de la méthode Wim Hof…

(Je vous recommande fortement de suivre son cours en ligne de 10 semaines ou l’un de ses ateliers pour en comprendre pleinement sa méthode.)

1-La Méthode

La méthode Wim Hof ressemble à la méditation Tummo (chaleur interne) et au pranayama (respiration pratiquée dans le yoga). C’est malgré tout quelque chose d’entièrement différent. Bien que Wim ait étudié le yoga et la méditation pendant de nombreuses années, cette technique provient fondamentalement de ce qu’il appelle « le grand froid de la nature ». En se soumettant à des situations glaciales naturelles, il a appris à résister aux forces extrêmes du froid, de la chaleur et de la peur.

La première partie est un exercice respiratoire qui peut s’apparenter à une hyperventilation contrôlée. C’est bien sûr un oxymore. L’hyperventilation est quelque chose qui se produit involontairement. Mais il n’y a qu’à imaginer l’élément respiration, sans aucun des déclencheurs de stress qui entraînent normalement cette façon de respirer. L’idée consiste en respirations rapides qui revigorent en apportant beaucoup d’oxygène. Le mécanisme de cet exercice est une oxygénation complète du sang et des cellules.

1) Installez-vous confortablement et fermez les yeux

Asseyez-vous en posture de méditation, de la manière la plus confortable pour vous. Assurez-vous que vous dilatez librement vos poumons sans ressentir une quelconque constriction. Il est recommandé de faire cet exercice juste après le réveil quand l’estomac est encore vide.
2) Échauffez-vous

Inspirez profondément. Faites-le jusqu’à ce que vous sentiez une légère pression à l’intérieur de la poitrine au niveau du plexus solaire. Restez ainsi pendant un moment et ensuite expirez complètement. Expulsez autant d’air que vous pouvez. Restez ainsi pendant un moment. Répétez cet échauffement 15 fois.

3) 30 respirations puissantes

Imaginez que vous voulez gonfler un ballon. Inspirez par le nez et expirez par la bouche à petits coups. Le ventre se rentre quand vous expirez et se gonfle quand vous inspirez. Gardez un rythme régulier et mettez pleinement en action votre abdomen. Fermez les yeux et faites ceci 30 fois jusqu’à ce que vous sentiez que votre corps est saturé d’oxygène. Les symptômes pourront être un léger mal de tête, des sensations de picotement dans le corps, une montée d’énergie.

4) Passez votre corps en revue

Durant les 30 puissantes respirations, plongez à l’intérieur de votre corps et prenez-en conscience autant que possible. Promenez votre conscience de haut en bas du corps et utilisez votre intuition quant aux parties qui manquent d’énergie et celles où elle est en excès. Passez en revue tous les blocages entre les deux. Tentez d’envoyer de l’énergie/chaleur vers ces blocages. Puis libérez-les progressivement. Des tremblements, d’anciens traumatismes et des libérations émotionnelles peuvent se produire. On peut les comparer à la montée de la kundalini. Sentez que tout votre corps se remplit de chaleur et d’amour. Sentez la négativité se dissoudre.

Les gens rapportent souvent pendant cet exercice un tourbillonnement de couleurs et autres imageries visuelles. Une fois apparues, allez dedans, acceptez-les, fusionnez avec. Apprivoisez ce monde intérieur et la manière dont il se relie à des sensations de tension ou de blocages du corps.

5) La rétention

Après la succession rapide du cycle des 30 respirations, refaites une autre inspiration en remplissant vos poumons au maximum sans forcer. Puis expulsez tout l’air et restez ainsi aussi longtemps que possible. Rentrez un peu le menton pour empêcher l’air d’entrer de nouveau. Détendez-vous et ouvrez tous les canaux d’énergie du corps. Remarquez comment tout l’oxygène se répand dans le corps. Restez sans respirer jusqu’à ce que vous sentiez un réflexe de suffocation en haut de votre poitrine.

6) Respiration de récupération

Inspirez à fond. Sentez votre poitrine qui se gonfle. Relâchez la tension dans le plexus solaire. Quand vous êtes au maximum d’inspiration, retenez une fois de plus votre souffle. Abaissez le menton sur la poitrine et restez ainsi pendant environ 15 secondes. Notez que vous pouvez diriger l’énergie par la conscience. Utilisez ce temps pour passer le corps en revue et voir où il n’existe aucune couleur, où résident une tension ou un blocage. Délimitez cette tension, allez dedans, amenez de l’énergie vers ce trou noir. Sentez les constrictions disparaître, les endroits sombres se remplir de lumière. Détendez votre corps plus profondément, laissez tout s’en aller. Votre corps sait mieux que vous. Au bout des 15 secondes, vous avez terminé la première série.

Commencez cette pratique avec une ou deux séries. Essayez de le faire tous les jours et ajoutez deux séries supplémentaires dans les jours suivants. Dès que vous vous sentez à l’aise en retenant votre respiration, vous pouvez commencer à ajouter des exercices. Faites un travail minimum de 15 minutes ou de 6 séries. Vous pouvez pratiquer le temps qu’il vous plaira.

Si vous ressentez des vertiges ou des douleurs, arrêtez la posture et allongez-vous sur le dos. Respirez normalement et stoppez la séance.

Réservez-vous au moins 5 minutes en fin de séance pour vous détendre et explorer le corps.

Résumé

30 respirations comme si on soufflait dans un ballon
Inspirations à fond
Expirations à fond et rétention jusqu’au réflexe de suffocation
Inspiration profonde et rétention pendant 10 à 15 secondes.
Répétez jusqu’à la fin de la série
Prenez 5 minutes pour vous relaxer et explorez votre corps
(…) [Il est possible d’ajouter des postures de yoga pendant les exercices respiratoires]

2- Exposition au froid

Après le passage en revue du corps des exercices précédents, vous êtes prêt à mettre votre corps au contact du froid. Il est très important de tenter de se détendre autant que possible, de faire réellement corps avec le froid, ce n’est qu’alors que votre corps traitera les signaux et commencera la thermogenèse [production de chaleur]. Comme le dit Wim, « le froid est votre chaleureux ami ! »

3-Douches froides

Si vous êtes novice en matière d’exposition au froid, commencez par des douches froides. Démarrez par les pieds et ensuite remontez sur vos jambes, votre estomac, vos épaules, le cou et enfin la tête. Le choc initial, les frissons et l’hyperventilation sont normaux. Essayez de garder votre calme et de respirer tranquillement. Fermez les yeux et essayez de vraiment faire corps avec le froid.

Si vous ressentez un grand inconfort physique, comme des frissons exagérés, un engourdissement ou une douleur, réchauffez votre corps dès que possible.

Une fois sorti de la douche, prenez un moment pour faire un lent passage en revue du corps avant de vous sécher.

L’exposition au froid fonctionne comme quand on soulève des poids, on devient plus fort avec le temps. Il existe de petits muscles autour de vos veines qui se contractent quand ils viennent au contact du froid. Après quelque temps (seulement 1 à 2 semaines selon Wim), ces muscles se fortifient, améliorant la santé des veines et réduisant la puissance demandée à votre cœur pour faire circuler le sang.

Vous pouvez augmenter le temps d’exposition progressivement. À un certain moment, le froid sera ressenti comme simplement aussi confortable que de porter votre pyjama favori et vous pourrez vous passer complètement de douches chaudes. Remarquez le ressenti extraordinaire d’une douche froide et l’indolence qui suit une douche chaude.

4- Bains glacés

Après quelques semaines de douches froides, vous pourrez monter la barre en prenant un bain glacé. Procurez-vous 2 ou 3 sacs de glace et mettez-les dans une baignoire à moitié remplie. Attendez que les 2/3 aient fondu ou que l’eau ait atteint la température prévue (10-12°C). Vous pouvez jeter deux poignées de gros sel pour accélérer ce processus.
voici le genre de thermometre que j’utilise pour verifier la température de l’eau:

Comme pour les douches froides, essayez de vous relaxer autant que possible. Commencez par 10 minutes et augmentez le temps d’exposition. Si vous vous sentez mal à l’aise ou dans le doute, sortez de l’eau. Après cet exercice, pensez à faire un autre passage en revue du corps.

Il est normal de ressentir pendant un peu de temps une accentuation de froid en sortant du bain glacé. On l’appelle la « chute-retour ». Prenez une boisson chaude et faites circuler le sang en marchant. Vous vous sentirez incroyablement bien après !

Ces exercices sont extrêmement puissants quand ils sont pratiqués régulièrement et avec intention. Tentez-les et rappelez-vous que le froid est un chaleureux ami. Voici de nouveau le lien vers son cours en ligne: La méthode Wim Hof

C’est quoi le Combat Systema??

Qu’est ce que le Combat Systema

Les arts martiaux de l’ancienne Russie ont été forgés dans le feu des combats, dans un pays avec des terrains et des climats extreme. Des assauts continus des envahisseurs étrangers qui assiègerent leurs frontières à partir du 6ème siècle avant notre ère et a suscité une évolution des arts martiaux unique à tout ce que le monde avait vu avant. Les premiers maîtres russes ont reconnu que le combat était un état de chaos qui portait avec elle un nombre infini de défis et d’opportunités. Le moyen le plus efficace pour préparer un guerrier pour survivre était de cultiver leur adaptabilité, la créativité et l’autonomie. Comme il n’y avait aucun moyen de prédire comment un ennemi peut attaquer, il ne saurait être une technique ou une forme unique qui pourrait garantir la survie.

Renforcer l’accent mis sur l’adaptabilité est l’absence d’une armée formelle pour protéger les gens. Comme guerriers civils, les combattants de cette époque requis un art qui a été rapide et facile à apprendre sur le dessus de leurs obligations quotidiennes comme les agriculteurs, les chasseurs et les commerçants. L’accent a été placé sur les mouvements naturels du corps et de l’objectif de la formation était toujours à améliorer la santé et le bien-être général dans le processus, tout en maîtrisant l’art du combat.

1029044201
spetznaz-vid-5

En 1917, le nouveau gouvernement communiste interdit publiquement la pratique de tous les arts martiaux traditionnels, dans l’espoir de continuer à détruire les racines du nationalisme. Le gouvernement ne pouvait pas nier l’efficacité pure de leurs styles de combat indigènes cependant. Secrètement, ils ont travaillé pour fusionner les diverses traditions culturelles dans un seul hybride les concentre. En fin de compte, cette version améliorée de leurs arts nationaux a été exclusivement réservé pour les niveaux les plus élitistes de la Voiska Spetsialnogo Naznachenia (Forces spéciales) ou des troupes « Spetsnaz ». Cet art a été reconnue simplement comme Systema (Le système).

Dans l’ère moderne, cet art a été révélé à l’extérieur de la Russie par le Maître Vladimir Vasiliev . Un vétéran de 10 ans de l’unité d’élite de la forces spéciales de la Russie et ancien instructeur des forces spéciales, KGB, SWAT et les agences d’application de la loi, Maître Vasiliev envoyé des ondes de choc à travers le monde martial avec son talent phénoménal et style d’enseignement généreux et a lancé un éveil global au potentiel extraordinaire de cet art.

Vladimir_Vasiliev_Systema

Le Combat Systema est l’évolution moderne de cette grande tradition. Dédié à mener l’élève à leur propre résolution de la peur et de la violence, nous croyons qu’il y a autant de « Systema », comme il y a des pratiquants. Le Systema ne préconise pas des structures rigides ou imitation, mémorisation ou de la technique, mais enseigne plutôt un programme logique clair, étape-par-étape de principes essentiels et place les étudiants dans des situations qui leur permettent de trouver des solutions individuelles qui répondent à leurs natures et capacités.

47769_527179167300465_1799060296_n

Toutes les écoles SYSTEMA NE SONT PAS LA MEME. L’international Combat Systema Association et ses sociétés affiliées sont inlassablement consacré à une compréhension scientifique de combat. Principes bio-mécaniques, la recherche psychologique moderne et les tests de pression actif sont des éléments essentiels de notre formation. Nous sommes dédiés à une approche fondée sur des preuves pour lutter contre la science basée sur des concepts centraux de Systema. Grâce à une étude ouverte d’esprit, nous nous engageons à créer un art qui adapte à l’évolution des besoins de l’élève et le monde autour de nous, libres de mysticisme, l’ego, ou de la hiérarchie. Deuxièmement, Systema combat est engagé à l’excellence en éducation. Fondée par un éducateur professionnel et transmise avec passion, la compréhension et les dernières innovations dans les méthodes d’enseignement, nous faisons de votre excellence est notre seul objectif.